Temporalité dans l’action éducative

XXe Congrès AIEJI · 06-09.09.2022 · Lausanne · Suisse
À proposInscription

À PROPOS

Le XXe congrès de l’AIEJI est organisé par l’ACAL, association regroupant diverses Fondations et structures actifs dans l’action éducative dans le canton de Vaud. Cette association a été créée dans le but d’organiser en 2022 le XXe congrès de l’AIEJI. Plus d’information sur l’ACAL ici : https://acal2022.ch/

L’AIEJI est l’Association Internationale des Educateurs sociaux. Fondée au lendemain de la deuxième guerre mondiale, elle s’est depuis développée pour devenir une organisation internationale dont les membres viennent du monde entier et travaillent avec des enfants et des jeunes socialement exposés, des personnes souffrant de troubles du développement et des adultes exclus et marginalisés tels que les personnes souffrant de troubles mentaux, les sans-abri et les toxicomanes.

Tous les 4 ans, l’AIEJI organise un congrès international pour tous ses membres et les professionnels affiliés, les universitaires, les praticiens et autres. C’est l’occasion de produire, rassembler et échanger des connaissances. Plus d’information ici : http://aieji.net/

 

La temporalité dans l’action éducative

La temporalité est une notion plurivoque tout à la fois abstraite et concrète. Reliée au Dasein de Heidegger (1986) , elle renvoie à l’existence et au sens de l’être au monde. Le Da-sein, littéralement l’être-là, désigne cet individu particulier et paradoxal, portant le souci de son « être » et du sens de l’existence dans la conscience qu’il ou elle a de sa finitude. En d’autres termes, la temporalité renvoie chez Heidegger à la manière qu’a « l’être humain d’être temporel ». Elle ne se limite pas à une soumission au temps mais s’inscrit dans un projet. Ce dernier prend sens dans les expériences vécues – passé – et l’ouverture vers d’autres possibles – le futur. Advenir comme sujet, être soi, suggère alors d’être projeté vers un avenir, un possible. Cette posture n’engage-t-elle pas à devoir choisir et répondre de ses choix au présent en s’ancrant dans ses expériences passées ?

Le Dasein, n’est cependant pas purement individuel ; il est intimement articulé au fait d’être au monde et à l’intersubjectivité. En ce sens, l’advenir du sujet est aussi tributaire des conceptions sociales et publiques du temps. En effet, les définitions culturelles du temps structurent la vie sociale à l’intérieur comme à l’extérieur des institutions bien que sa perception soit subjective et dépendante des expériences vécues. Ainsi, loin de n’être qu’une contrainte imposée de l’extérieur, la temporalité en éducation renvoie à une pluralité de conceptions et de représentations du temps. Si l’action éducative, parce qu’elle vise le changement, le développement, l’insertion sociale et l’autonomie des sujets, comprend de facto une dimension temporelle, les enjeux liés à cette pluralité des « temporalités éducationnelles » (Alhadeff-Jones, 2018) restent peu explorés.

A l’exemple de l’urgence impliquant une intervention prompte et ponctuelle, la concordance, la congruence et la compatibilité des temps sociaux, institutionnels et individuels (Bouquet & Riffault, 2013) sont constamment questionnés. Cela met en exergue les défis temporels de l’accompagnement éducatif.

La temporalité, qu’elle soit sociale ou éducationnelle, sera donc au cœur du congrès AIEJI 2022 en tant qu’objet de réflexion. Pour traiter de la temporalité, les relations entre les trois principaux acteurs de l’action socio-éducative seront questionnées : les bénéficiaires ou usagers des prestations sociales, les travailleurs sociaux, les institutions auxquelles les travailleurs sociaux sont rattachés. Cet accent mis sur les relations et les interactions entre ces trois acteurs tiendra néanmoins compte du contexte social et culturel et, en particulier, des politiques sociales, de l’organisation des prestations sociales et de leur financement, des logiques de formation.

La question qui sera en filigrane de ce congrès sera la suivante :

Autour de quels enjeux s’articule la temporalité dans la rencontre entre ces trois acteurs ?

Références bibliographiques citées

Alhadeff-Jones, M. (2018). Concevoir la complexité temporelle en éducation dans une perspective critique. Revue suisse des sciences de l’éducation, 40(3), 587-602.

Bouquet, B. & Riffault, J. (2013). Questions sur le temps et l’action sociale. Vie sociale, 2, 107-110.

Heidegger, M. (1986). Etre et temps. Paris : Gallimard.

Programme

Du 06 au 09 septembre 2022
Inscription
Horaires Programme Traduction
8h-9h Accueil participants
9h-9h30 Cérémonie d’ouvertureEN · ES
9h30-12h30 Conférence plénière
Le travail social et ses temporalités :
Enjeux critiques, d’émancipation et de transformation
Michel Alhadeff-Jones
12h30-14h Repas
14h-15h30 Deux conférences à choix
Se reconnecter aux autres et à soi grâce au numérique ?
Marc Atallah
ou
Philosophie et temporalité
Intervant.e à venir
EN
16h-17h Workshop
Horaires Programme Traduction
8h-9h Accueil participants
9h-10h30 Conférence plénière

Attachements, autonomie et circonstances :
Le travail paradoxal du temps éducatif
Bertrand Ravon
EN · ES
11h-12h30 Deux conférence à choix

Le rôle de l’Etat dans l’action éducative
Manon Schick

Le temps a-t-il encore une valeur ?
Magali Dubosson
EN
12h30-14h Repas
14h-15h Workshop
15h30-17h Projection d’un film "Temps & migration"
17h-18h Assemblée générale AIEJI
Réservé aux membres AIEJI
Horaires Programme
8h-9h Accueil participants
9h-17h Visites institutions
18h Soirée congrès Lausanne 2022
Horaires Programme Traduction
8h-9h Accueil participants
9h-10h30 Conférence plénière

Le drame du metteur en scène
Jean Van Hemelrijk
EN · ES
11h-12h Workshop
12h-14h Repas et clôture du congrèsEN · ES

Notre région

La suisse francophone

Situé en plein centre de la région lémanique, notre majestueux canton de Vaud s’étend des tendres reliefs du Jura aux fascinantes Alpes vaudoises en longeant des lacs enchanteurs sertis dans un paysage au charme authentique.​

Descendre des sommets de Glacier 3000 aux pentes douces des Alpes vaudoises, parcourir les hauteurs du beau Jura à skis ou en raquettes, associer vie culturelle et découvertes gastronomiques. Dans la Région du Léman, quatre mondes se côtoient. 

La Vallée de Joux et ses environs séduisent par une nature sauvage et la générosité de ses paysages. Un très riche programme culturel et des possibilités de shopping dignes des plus grandes métropoles du monde caractérisent les villes de Lausanne, Vevey, Montreux, Nyon, Rolle, Morges, Yverdon-les-Bains. Côté montagne, des bourgs accueillants se mettent en quatre pour rendre encore plus agréables les nombreux sports d’hiver que vous pouvez pratiquer dans la région avec, entre autres, 500 km de pistes et plus de 200 remontées mécaniques, sans parler des aventures sous un tipi ou des vols époustouflants en montgolfière. La campagne, finalement, vous offrira toute sa culture et son authenticité au travers de ses nombreux villages pittoresques. Peu de régions offrent une telle variété de villégiatures comme le fait la région du Léman.​

Notre capitale, Lausanne, occupe le plus joli site avec vue sur les Alpes. Des villes animées et des villages vignerons bordent le lac étincelant. Châteaux, bourgades pittoresques, hameaux fortifiés: un pays entre rêve et réalité. Sur les hauts-plateaux alternent champs de blé et villages fermiers. Au nord émerge le Jura, où le ciel et la terre se rejoignent, créant par leur union, l’espace pour l’âme. Dans la Vallée de Joux, Dame Nature a conservé tous ses droits. A l’est, dans les Alpes vaudoises, c’est la montagne qui requiert l’admiration: alpages, sommets et glaciers; chalets, troupeaux de bovins et balcons ensoleillés pour le repos et les plaisirs au grand air.